Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Lors de la réunion publique en préfecture du 8 Septembre, le préfet annonce à l'ensemble des participants qu'il n'a aucun soucis, "en toute transparence", à communiquer l'ensemble des pièces du dossier de la dépollution de la parcelle Wipelec-Ginkgo, de "constituer un site dédié", de "mettre les power point de présentation du projet en ligne"... mais de cela bien sûr, aucunes traces, aucuns comptes-rendus, aucuns verbatim n'ont été diffusés...

 

La Vice-présidente à l'environnement, à l'agriculture et de l'énergie de la région Ile de France, Mme Rufet, a questionné la préfecture sur cette passation "transparente" d'informations.

21 jours après la réunion publique, il lui a été répondu par les services de la préfecture, que :

- les 736 pages du dossier contenaient des données personnelles

- qu'une réunion d'information avait eu lieu le 8 septembre et que par conséquent, les info avait été passées...

Donc Oui mais en fait non... en toute transparence, dans les yeux je vous le dis : circulez, y'a rien à voir...

 

Ce qui a été oublié de signifier à la vice présidente à l'environnement du CR IDF, c'est que la CADA [commission d'accès aux documents administratifs] a donné raison par 2 fois à Romainville Sud pour la transmission de ces données environnementales effectués sur la voie publique.

 

 

 

 

 

En toute transparence, dans les yeux je vous le dis...
En toute transparence, dans les yeux je vous le dis...
En toute transparence, dans les yeux je vous le dis...
En toute transparence, dans les yeux je vous le dis...
Tag(s) : #Quartier des Ormes - Parcelle Wipelec-Ginkgo, #postdémocratie

Partager cet article

Repost 0